Actualité du pèlerinage

Pelerinage en Terre Sainte
En suivant le chemin de l’histoire du salut, telle que la raconte le Credo des Apôtres, mon pèlerinage jubilaire m’a conduit en Terre Sainte. De Nazareth, où Jésus fut conçu par la Vierge Marie par l’oeuvre de l’Esprit Saint, je suis arrivé à Jérusalem, où il a souffert sous Ponce Pilate, a été crucifié, est mort et a été enseveli”. Ici, dans la basilique du Saint-Sépulcre, je m’agenouille devant le lieu de sa sépulture: “Voici le lieu où on l’avait mis” (Mc 16, 6). Le tombeau est vide. Il est un témoin silencieux de l’événement central de l’histoire humaine: la Résurrection de notre Seigneur Jésus-Christ. Pendant presque deux mille ans, le tombeau vide a témoigné de la victoire de la Vie sur la mort. Avec les apôtres et les évangélistes, avec l’Eglise de tout temps et de tout lieu, nous aussi, nous témoignons et nous proclamons: “Le Christ ressuscité des morts ne mourra plus; la mort n’a plus de pouvoir sur lui” (cf. Rm 6, 9). Le Seigneur de la vie était mort; à présent il règne, victorieux sur la mort, source de vie éternelle pour ceux qui croient. Pape Jean-Paul II, Jérusalem, 26 mars 2000 Comme chefs des Eglises de Jérusalem, nous lançons un appel œcuménique à tous les chrétiens du monde entier à venir visiter nos églises et à marcher avec les pierres vivantes de cette Terre sur les traces du Christ ressuscité. Et pour ceux qui ne sont pas en mesure de faire leur pèlerinage en Terre Sainte, nous les appelons à garder dans leurs prières les peuples de cette Terre, en particulier la présence chrétienne qui ne cesse de diminuer face à des défis existentiels dans tout le Moyen-Orient. Les évêques de Jérusalem, Pâques

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.